Serie 2009


Les peintures
Il est ici question non pas de toiles sur châssis mais plutôt de peinture dans la tradition de la fresque. Mes toiles se veulent êtres tout d’abord une expression de leur propre matérialité avant d’être une représentation quelconque. La peinture je l’imagine comme peinture recouvrant un support ; ainsi toute forme que l’on pourrait y indexé est avant tout une forme relative à la matérialité du support et de la peinture. La picturalité dans mes peintures est purement fantomatique. Elle est comme une survivance, une excroissance, quelque chose de représenté sans présence réelle. Le pictural est accident, ou suite logique de “l’état du support “et n’est pas nécessairement une assignation de l’image . 

Autrement cette picturalité peut être inhérente à la qualité de la peinture ou aux limites de celle-ci. Ainsi un arbre dans une telle situation suit la logique d’abord de la peinture, de la toile en tout cas du support ,se fait fissure ou vide laissé par la peinture et dessin d’un arbre seulement en dernier ressort .
Cet exemple est un parfais paradigme des différentes stratégies que j’utilise dans mes toiles pour concevoir des agencements et des structures capables de venir à bout de systèmes formellement objectifs


« mentions légales » « SPIP » « webdesign choc02 » «  »